Ces messieurs-dames... ou Dignimont commenté
Année:
1926
Auteur:
Francis Carco
(1886 - 1958)
Artiste:
André Dignimont
(1891 - 1965)
Éditeur:
[Davis]

L'écrivain Francis Carco et l'artiste André Dignimont réalisèrent ensemble de nombreux livres, surtout dans les années vingt. La Collection Koopman comprend une dizaine de ces ouvrages, dont Ces messieurs-dames, de 1926. L'éditeur n'est pas mentionné dans cette édition, certaines sources laissant toutefois à penser que Ronald Davis put être cet éditeur. Ceci est plausible, le style typographique de ce livre ressemblant beaucoup à une autre édition, dans laquelle Davis est désigné, en tant qu'éditeur, par ses nom et prénom. La couverture avant, la description du tirage, et la maquette du livre, avec une suite des dessins en couleur, sont identiques à un autre livre de Carco, L'ami des filles…ou Chas-Laborde (1921), qui fut sans doute édité par Davis.

Ronald Davis était un petit éditeur indépendant, qui publia, entre 1920 et 1931, plus de trente livres à tirages limités. Il s'agissait principalement d'ouvrages littéraires de Claudel, Jarry, Rimbaud et Valéry, et si Davis ne tomba pas complètement dans l'oubli, et que l'histoire de sa vie fût étudiée, ce fut grâce aux éditions des oeuvres de Valéry. Roger Stoddard, un bibliothécaire américain enthousiaste, admirateur de Valéry, fut intrigué par cet éditeur enveloppé de mystère, et il entreprit des recherches. Celles-ci le menèrent, après quelques impasses, jusqu'au collectionneur Jacques Guérin, qui lui raconta l'histoire de Davis.

Madame de Rothschild

Pendant la Première Guerre mondiale, Ronald Davis, un Anglais d’origine juive, alors soldat en France, tomba amoureux d’une Française et s’installa à Paris, où il ouvrit une petite librairie en 1920. Un jour, Miriam de Rothschild (1884-1965), femme riche, volontaire, dominante et puissante, apparentée à la grande famille de banquiers, entra dans son magasin. Elle devint une fidèle cliente, Davis achetant des ouvrages importants à des ventes aux enchères, qui enrichirent sa collection bibliophile déjà imposante. Grâce à Madame de Rothschild, le commerce de Davis prospéra, et il acquit une certaine notoriété. Cependant, sa principale cliente posait des exigences, lui ordonnant, par exemple, d'établir sa librairie plus près de chez elle, le Faubourg Saint Honoré devenant par la suite sa base d'opération.

Davis était lui-même collectionneur, notamment d’ouvrages de Baudelaire, dont il appréciait beaucoup les œuvres, avant même son émigration en France. Madame de Rothschild lui permit de se constituer une collection respectable. En plus de cette passion, de l’édition de livres et de la gérance de la librairie, Davis participa, pendant une courte période, à la revue Commerce, dont Adrienne Monnier, libraire, éditeur, gérante d'un salon, fut l'initiatrice. Elle mit fin à ses activités de secrétaire à la rédaction, après un seul numéro, suite à une dispute avec Jean Paul Fargue, passant le relais à Davis… pas pour longtemps, car celui-ci trouva la mort le 26 août 1931, d'une manière peu héroïque, suite à un coup de crosse de golf.

Si l'on zoome sur la vie de Ronald Davis, toute une 'armée' de collectionneurs de livres apparaît alors. Madame de Rothschild, collectionneuse, fit en sorte que le commerçant Ronald Davis pût se constituer lui-même une collection (qui fut achetée par d'autres bibliophiles après sa mort), et par ailleurs, qu'il pût éditer des livres, pouvant à leur tour être collectionnés par des francophiles comme Louis Koopman, dont la collection a maintenant élu domicile dans la Bibliothèque Nationale des Pays-Bas… un regroupement de collections.

Description bibliographique

Description: Ces messieurs-dames... ou Dignimont commenté / par Francis Carco ; [dess. d'André Dignimont]. - Paris : [Davis], 1926. - 29 p. : ill. ; 30 cm
Tirage: 78 exemplaires
Exemplaire: No. 00, exemplaire de collaborateur pour Dignimont (sur papier phototype de Lafuma
Note: Avec une suite des dessins en couleur et avec un envoi autographe de l'auteur
Bibliographie: Carteret IV-89 ; Édouard-Joseph I-414 ; Mahé I-403 ; Monod 2233
Cotation: Koopm A 25

Références bibliographiques

  • Sophie Levie, Commerce 1924-1932: Een internationaal modernistisch tijdschrift. [S.l., s.n., 1988]
  • Laure Murat, Passage de l'Odéon: Sylvia Beach, Adrienne Monnier et la vie littéraire is dans l’entre-deux-querres. Paris, Fayard, 2003
  • Roger E. Stoddard, 'A Ronald Davis qui Vend le Pire et Garde le Meilleur pour soi',dans: Gazette of the Grolier club, 43 (1991), p. 25-48

Couverture
Couverture

Couverture

Faux-titre avec envoi de Francis Carco
Faux-titre avec envoi de Francis Carco

Faux-titre avec envoi de Francis Carco

Justification du tirage
Justification du tirage

Justification du tirage

Justification du tirage dans L’ami des filles (Koopm A 146)
Justification du tirage dans*L’ami des filles *(Koopm A 146)

Justification du tirage dans*L’ami des filles *(Koopm A 146)

Page de titre avec une illustration de Jean-Gabriel Dignimont
Page de titre avec une illustration de Jean-Gabriel Dignimont

Page de titre avec une illustration de Jean-Gabriel Dignimont

Page de titre de Paul Valéry, Fragments sur Mallarmé. Paris, Davis, 1924 (Koopm A 492)
Page de titrede Paul Valéry,*Fragments sur Mallarmé. *Paris, Davis, 1924 (Koopm A 492)

Page de titrede Paul Valéry,*Fragments sur Mallarmé. *Paris, Davis, 1924 (Koopm A 492)