D'aujourd'hui et de toujours

Année:
1944
Auteur:
Henry de Montherlant
(1896 - 1972)
Artiste:
Madeleine de Barbedor
(1905 - 2001)
Éditeur:
Éditions de la Toison d'or

Pour un livre publié à la fin de la guerre, D'aujourd’hui et de toujours de Henry de Montherlant donne sans doute une impression de luxe: d'un format royal, 30 centimètres par 30, il est imprimé sur un papier de bonne qualité et doté d'illustrations de Madeleine Barbedor. Barbedor était une artiste peintre française, élève du peintre paysagiste post-impressionniste Alfred Bastien, connu à l'époque, qui était directeur de l'Ecole des Beaux-Arts de Bruxelles. On sait peu de choses sur Barbedor: elle a exposé régulièrement à Paris, Nice et Menton, et il semble qu'elle aurait surtout peint beaucoup de nus. Les illustrations réalisées pour D'aujourd’hui et de toujours sont des têtes et bustes idéalisés, représentés au moyen d'une technique de dessin dans le style 'sfumato', dans des tintes grises. Barbedor a encore illustré un autre livre pour les Editions de la Toison d'or: Abeille d'Anatole France.

Désir de lire
D'aujourd'hui et de toujours n'est pas paru en France mais à Bruxelles, aux Editions de la Toison d'or (1944). Pendant la guerre, l'édition française était assez florissante en Belgique, même si l'occupant allemand essayait de brider la parution de livres français en faveur d'auteurs allemands ou de l'Europe septentrionale. Il y avait un énorme désir de lire et sur ce plan, les temps étaient favorables à la création d'une maison d'édition. Les Editions de la Toison d'or furent fondées le 25 mars 1941 par Edouard et Lucienne Didier, un couple mondain qui organisait déjà depuis les années trente des réunions de discussion informelles chez eux pour l'élite belge. Avant la guerre, les hôtes formaient une société extrêmement mêlée et politiquement bigarrée, de l'extrême gauche à l'extrême droite, et ils étaient originaires de toute l'Europe. Sur la liste des hôtes que tenait à jour Madame Didier figure également le nom de Henri de Montherlant.

Outre D'aujourd'hui et de toujours, les Éditions de la Toison d'or publièrent également en 1944 un livre sur Montherlant: Montherlant ou la guerre permanente d'Emile Lecerf. L'auteur approfondit les idées et la moralité de Montherlant et notamment le développement de sa fameuse 'éthique de guerrier'. Les Editions de la Toison d'or firent paraître entre 1941 et 1944 quelques centaines de publications, réparties sur plusieurs séries: romans et nouvelles, 'témoignages', littérature flamande et étrangère, essais, livres d'histoire, 'les classiques' (réimpressions populaires en format de poche) et pièces de théâtre. Les éditions en langue française représentaient les trois quarts de la totalité des fonds d'édition, dont 33 livres d'auteurs français et 41 de Belges francophones. Malgré ce grand nombre de livres du propre sol, les choses finirent mal pour les Didier, qui fuirent vers Paris: leur maison d'édition et tous leurs biens furent saisis, et Edouard Didier fut condamné à mort par contumace, un des motifs étant qu'il aurait essayé d'encourager le public belge à lire des ouvrages 'germaniques'.

Collaboration?
D'aujourd'hui et de toujours est un recueil de textes composés sous forme d'essais, de dialogues, de lettres et d'aphorismes. Montherlant y ventile ses opinions personnelles sur des sujets aussi divers que la famille, la patrie, les crimes et peines, aimer et être aimé, la signification de Goethe et la loterie nationale. Tout cela est écrit dans le style extrêmement précis et soigné que nous lui connaissons. Il y remémore également des souvenirs de Karl Heinz Bremer, qui traduisit pour lui des textes et qui, en tant que directeur adjoint de l'Institut allemand pendant la guerre, satisfaisait aux désirs de nombreux écrivains et intellectuels français. Juste avant la guerre, Bremer écrivit encore à Montherlant: 'La guerre ne pourra jamais changer l'ordre des véritables valeurs, qui sont des réalités qui ne dépendent pas des contingences'. Montherlant citait cette phrase en l'approuvant: ces paroles éclairaient en même temps sa propre attitude pendant la Seconde Guerre mondiale. On lui a toujours reproché son absence pendant cette période, et qui plus est, il figura après la guerre sur une liste d'écrivains collaborateurs.

Bien qu'il ne fût pas un collaborateur, ce reproche n'était pas fait à tort. En 1941, il publia Le solstice de Juin, un texte particulièrement douteux qui fut mal pris par le lecteur français. Dans ce texte, il ne faisait pas mystère de son admiration pour la virilité et l'énergie de l’armée allemande. Il était d’avis que l'armée française démoralisée, mal armée et mal entraînée, avait été vaincue à juste titre en 1940 par un ennemi militairement et moralement supérieur. Et d'après Montherlant, qui était passionné par tout ce qui avait trait au sport, l'acceptation totale de la victoire des Allemands, après une défaite aussi cuisante, relevait simplement du 'fair play'. Il fut pourtant réhabilité peu après la guerre et en 1960, il fut même admis à l'Académie Française. Ce fut néanmoins une sérieuse atteinte à sa réputation déjà compromise.

En 1953, parut en livre de poche Textes sous une occupation 1940-1944: réimpression de textes que Montherlant avait écrits pendant l'occupation. Plusieurs de ces textes sont issus D'aujourd'hui et de toujours, mais sans les illustrations. L'auteur n'écrivit pas dans la préface pourquoi il avait choisi justement tel ou tel texte, mais il précisa bien qu'il avait recueilli ces anciens textes comme un mourant qui appelle ses enfants à son chevet pour les regarder une dernière fois: 'dans un sentiment d'amitié - chacun d'eux portant quelque chose du moment où il le conçut - et ensuite les éloigne'.

Description bibliographique

Description:D'aujourd'hui et de toujours / Henry de Montherlant ; ill. par Madeleine Barbedor. - Bruxelles : Éditions de la Toison d’or, 1944. - [69] p., ill. ; 30 cmImprimeur:H. Wellens & W. Godenne(Bruxelles) (texte)
M. Vandezande (illustrations)Tirage:2480 exemplairesExemplaire:No. 1855 des 2300 sur papier vélin bouffantBibliographie:In liefde verzameld-220 ; Monod 8357Cotation:Koopm A 589#### Références bibliographiques

  • Lucille Becker, *Henry de Montherlant: A critical biography. *Carbondale, Southern Illinois University Press, 1970
  • M.B. Fincoeur, 'De uitgeverswereld in België tijdens de Tweede Wereldoorlog: Het voorbeeld van de 'Éditions de la Toison d’Or'', in: Hun kleine oorlog: De invloed van de Tweede Wereldoorlog op het literaire leven in België. Leuven, Peeters/Soma, 1998, p. 49-79
  • Pierre Sipriot, Montherlant sans masque, T. II: Écris avec ton sang, 1932-1972.Paris, Laffont, 1990

Frontispice de Madeleine Barbedor

Frontispice de Madeleine Barbedor

Illustration de Madeleine Barbedor (en face de p. 22)

Illustration de Madeleine Barbedor (en face dep. 22)

Illustration de Madeleine Barbedor (en face de p. [40])

Illustrationde Madeleine Barbedor (en face de p. [40])