Dormir, dormir dans les pierres: poème
Année:
1927
Auteur:
Benjamin Péret
(1899 - 1959)
Artiste:
Yves Tanguy
(1900 - 1955)
Éditeur:
Éditions Surréalistes

Le surréalisme a brisé beaucoup d'amitiés. Au nom du surréalisme, Yves Tanguy, portraitiste, peintre d'animaux et de paysages qui utilisait la gouache et autres techniques, a rompu son amitié avec le poète Jacques Prévert, qu'il avait connu dans la marine, et avec les écrivains Raymond Queneau et Georges Duhamel. Il y a gagné cependant une belle carrière en tant que surréaliste et c'est incontestablement grâce au surréalisme qu'il est arrivé à la quintessence de son art. 'Tanguy n'est jamais abstrait', a dit un de ses contemporains: tout ce qu'il peint a été vu; ce sont des paysages, mais des paysages de l'âme. D'ailleurs il ne s'est pas seulement débarrassé de ses amis, il a détruit également beaucoup de ses oeuvres pré-surréalistes. Bien qu'il ait apposé sa signature sur plusieurs manifestes surréalistes et qu'il ait souscrit à la politique du chef André Breton, il restait presque invisible au sein du groupe, un marginal, qui préférait suivre son propre chemin, pour finalement partir pour l'Amérique en 1939. En 1927 Tanguy fait 15 dessins pour illustrer des poèmes de son camarade Benjamin Péret. Ces dessins sont considérés comme ses meilleures illustrations, car poésie et image sont ici en parfait équilibre.

Benjamin Péret débute en 1921 avec Le passager du transatlantique, lorsque le monde artistique parisien est encore sous l'influence du Dadaïsme. En 1927, ce monde artistique est déjà profondément surréaliste. Le travail que produit Péret durant cette période montre qu'il participe à l'actualité artistique: Hans Arp, Max Ernst, Man Ray en Yves Tanguy ont illustré ses livres. Péret était connu pour ses satires virulentes. Antibourgeois, il était en effet anti-tout (l'armée, le clergé, le christianisme, le Stalinisme). Les cinq poèmes qui constituent le recueil Dormir, dormir dans les pierres, ont paru précédemment dans le magazine Cahiers du Sud (1926). La numérotation des poèmes fait partie des dessins de Tanguy.

De libres associations

Ce sont quelques-uns des rares poèmes d'amour de Péret. Ils se déroulent dans le monde du sommeil et des rêves, dans un paysage de minéraux transparents comme le verre et le sel, et de simples plantes ou de fleurs telle la pâquerette. C'est un monde de solitude, où la vérité se cache dans du charbon et où le vent est le présage du changement. Le sommeil est considéré comme l'unification avec la nature, particulièrement avec des pierres et des rochers. Tout comme l'alcool et la mort, le sommeil offre un moyen d'échapperà la raison. Le texte est inspiré par de libres associations, mais dans l'oeuvre de Péret, adepte de l'écriture automatique, Cela ne tourne jamais au procédé. Le rêve, la mort, l'amour et la poésie sont des thèmes étroitement entremêlés.

Péret avait sa vraie place dans le fonds des Editions Surréalistes à Paris. La maison d'édition fut fondée en 1926 et exista jusqu'en 1968. Au total 59 oeuvres furent publiées, dont Dormir, dormir dans les pierres est la septième. La maison d'édition a fait paraître également des pamphlets politiques et des catalogues d'expositions, mais aujourd'hui ce sont surtout les éditions de poésie qui sont recherchées à cause des célèbres illustrations. Tous les grands noms du surréalisme apparaissent dans le fonds. Le livre de Péret, paru le 31 janvier 1927, comprend 34 pages non numérotées dans une couverture en carton illustrée. Le tirage comprend 205 exemplaires et il est fait sur papier vergé ordinaire. Tous les exemplaires - dont celui-ci, qui porte le numéro 36 - sont signés par l'écrivain et par l'artiste. L'artiste a mis une dernière touche à une partie de ce tirage: sur la couverture et la page de titre, il a accentué les rochers avec de la peinture blanche, il a ajouté du vert à un lac et du rouge aux deux pyramides. C'est le cas pourl'exemplaire qui est présenté ici. Les exemplaires sur papier Japon ont reçu des ajouts à la gouache.

Description bibliographique

Description: Dormir, dormir dans les pierres: poème / Benjamin Péret ; dessins d'Yves Tanguy. - Paris: Éditions Surréalistes, 1927. - [31] p. : ill. ; 23 cm
Imprimeur: Éditions Surréalistes (Paris)
Tirage: 205 exemplaires
Exemplaire: No. 36 des 175 sur papier vergé
Note: Signé par l'auteur et l'artiste
Bibliographie: Bénézit 13-455 ; Castleman 179 ; Hogben 80 ; Mahé III-92 ; Monod 8959
Cotation: Koopm M 743

Références bibliographiques

  • Paul van Capelleveen, Sophie Ham, Jordy Joubij, Voix et visions. La Collection Koopman et l'Art du Livre français. La Haye, Koninklijke Bibliotheek, Bibliothèque nationale des Pays-Bas; Zwolle, Waanders, 2009
  • Julia Field Costich, The poetry of change: A study of the surrealist works of Benjamin Péret. Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1979
  • Karin von Maur, Yves Tanguy und der Surrealismus. Ostfildern-Ruit, Hatje Cantz, 2000.
  • Benjamin Péret, Benjamin Péret.. Paris, Seghers, 1961
  • Georges Sebbag, Les Éditions Surréalistes, 1926-1968. Paris, Institut Mémoires de l'Edition contemporaine (IMEC), 1993

Couverture
Couverture

Couverture

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Page [5]
Page de titre

Page de titre

Illustration d'Yves Tanguy (page [9])
Illustration d'Yves Tanguy (page [9])

Illustration d'Yves Tanguy (page [9])

Page [18-19]
Page [18-19]

Page [18-19]

Colophon, signé par Benjamin Péret et Yves Tanguy
Colophon, signé par Benjamin Péret et Yves Tanguy

Colophon, signé par Benjamin Péret et Yves Tanguy