La muse libertine
Année:
1957
Auteur:
François Villon
(1431 - 1464)
Artiste:
Albert Dubout
(1906 - 1978)
Éditeur:
Éditions du Valois

Alors qu'il était encore un jeune dessinateur débutant, Albert Dubout avait déclaré au cours d'une interview qu'il avait de grandes difficultés à se limiter à deux personnages. Il préférait en dessiner cinq, ou dix, ou cent, ou même mille s'il y en avait eu la place. Quand on a une œuvre de Dubout sous les yeux, on constate immédiatement à quelle point cette déclaration le caractérise. Dans la plupart des ses dessins, les personnages culbutent les uns sur les autres, formant une foule désorganisée, que l'on ne se lasse pas d'observer. Dans ses dessins, qui tiennent de la bande dessinée, il y a quelque chose à découvrir sur chaque centimètre carré.

Situations burlesques

Les personnages du dessinateur marseillais sont caricaturaux. Ils sont le plus souvent à demi dévêtus et se trouvent dans des situations burlesques. Un thème qui revient fréquemment dans son œuvre est le renversement des rôles: C'est la femme qui porte la culotte. Il s'agit le plus souvent de grosses femmes dominantes, qui oppressent déjà les hommes par leur seul volume. Les scènes de Dubout sont animées et pleines de mouvement, des ingrédients que l'on trouvait dans les genres nouveaux que représentaient à l'époque la bande dessinée et le film d'animation. Dubout n'est cependant jamais devenu un Walt Disney français, mais a conçu par contre d'innombrables affiches de films pour son ami Marcel Pagnol.

Dubout dessinateur

Dubout a commencé sa carrière dans les années 1920 en illustrant des magazines. Les hebdomadaires illustrés prenaient un énorme essor, et de plus en plus de magazines, comme Marianne, considéraient les dessins comme des œuvres d'art à part entière et non comme de simples décorations. Les dessinateurs tels que Dubout y trouvaient leur compte. Les illustrations de ce dernier ont immédiatement été populaires et le sont resté. Son style n'a pratiquement pas bougé au cours des cinquante années pendant lesquelles il a travaillé en tant que dessinateur; son public a par contre changé. Avant la Seconde Guerre mondiale, il possédait un vaste public, qui lisait des magazines tels que Le Rire pour se distraire. Après la guerre, il était essentiellement composé d’amateurs éclairés qui collectionnaient également par nostalgie les livres de Dubout.

Volupté

Dubout a illustré une soixantaine de livres, des classiques surtout, comme les œuvres de François Villon. Les textes étaient surtout des sources d'inspiration, ses dessins racontaient leur propre histoire. Il en est de même de La muse libertine, un recueil de poésie légère et érotique allant du XVe au XVIIIe siècle, pour lequel Dubout a réalisé quarante illustrations humoristiques – et un tantinet vulgaires – pleines de demoiselles adultères et de laquais grivois. La plupart des illustrations ne débordent pas autant de personnages que les habituels dessins de Dubout, mais elles ne manquent pas de vivacité.

Description bibliographique:

Description: La muse libertine : florilège des poëtes satyriques / avec 40 aquarelles orig. de Dubout. - [Paris] : Éditions du Valois, 1957. - 225 p. : ill. ; 27 cm
Imprimeur: Union; Déchaux; Fernand Mourlot (Paris)
Tirage: 4569 exemplaires
Exemplaire: No. 626 des 4569 sur papier vélin spécial de Docelles.
Bibliographie: Bénézit 4-771
Cotation: Koopm A 142

Références bibliographiques:

  • Michel Melot, Dubout. Paris, Trinckvel, 1979

Couverture
Couverture

Couverture

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Illustration de Dubout (p. 11)
Illustration de Dubout (p. 11)

Illustration de Dubout (p. 11)

Illustration de Dubout (p. 51)
Illustration de Dubout (p. 51)

Illustration de Dubout (p. 51)

Illustration de Dubout (p. 177)
Illustration de Dubout (p.177)

Illustration de Dubout (p.177)