La quête d'amour de la sorcière Vaoua

Année:
1999
Auteur:
Robert Pinget
(1919 - 1997)
Artiste:
Valérie Batel
1973
Éditeur:
Sergent-Fulbert

Le récit grivois de Robert Pinget La quête d'amour de la sorcière Vaoua est une édition singulière autant par son apparence que par son contenu. Le texte a été composé au moyen des inhabituelles polices de caractères Choc et Mistral, et imprimé en plusieurs couleurs. Le récit a pour objet la sorcière et déesse de la mer Vaoua, et sa poursuite du plaisir amoureux. Les illustrations qui l'accompagnent tiennent du graffiti et sont imprimées sur un papier transparent, ce qui donne un érotique effet de profondeur.

Couverture
Couverture

Couverture

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Page de texte [15] avec illustration de Valérie Batel
Page de texte [15] avec illustration de Valérie Batel

Page de texte [15] avec illustration de Valérie Batel

Page de texte [23] avec illustration de Valérie Batel
Page de texte [23] avec illustration de Valérie Batel

Page de texte [23] avec illustration de Valérie Batel

Colophon
Colophon

Colophon

Valérie Batel

A l'époque où elle a participé à l'élaboration de cet ouvrage, Valérie Batel, peintre et graveuse, était étudiante à l'Ecole supérieure des Beaux-arts de Toulouse. Elle réalisait des performances artistiques dans des cabines téléphoniques et travaillait beaucoup sur le thème de l'érotisme. Elle a ensuite participé à des expositions internationales et a travaillé pendant quatre ans à la bibliothèque d'une prison, où elle s'occupait des activités culturelles.
L'actualité de ses illustrations et ses idées en matière de livres ne s'exprime pas uniquement au travers des tags, des graffitis et de la technique du pochoir qu'elle utilise. Batel joue dans ses illustrations également avec la transparence de plusieurs feuilles de papier translucides. A l'aide de vernis à ongle, qui non seulement sèche vite, mais qui est également suffisamment délicat pour permettre un travail de précision, elle y rajoute 'une touche de sensualité féminine'.

Sergent-Fulbert

Le papier était au demeurant un choix du typographe, imprimeur et éditeur Jean-Jacques Sergent, qui confectionne des livres d'artiste depuis presque quarante ans, sous les noms J.J. Sergent, Fulbert…etc. et Sergent-Fulbert. Selon ses dires, il aime faire parler les textes pour le plaisir des sens. François de Boisseuil affirme à son sujet qu' 'il aime la couleur des mots, les gros mots, les bons mots, les justes, les inusités, les perdus'. Il est avant tout un imprimeur qui met les mots en scène à travers la typographie, qui réarrange les scènes et les imprime ensuite sur le papier - debout, s'aidant des mains et des bras.

Papier pelure, Choc, Mistral

Ce texte haut en couleur a été imprimé sur papier pelure, une sorte de papier qui ressemble au papier de riz mais qui donne l'impression d'avoir les yeux irrités par un oignon. Son caractère semi transparent évoque cependant également les eaux profondes et troubles où le personnage de Vaoua poursuit ses 'proies'. Les polices de caractères utilisées, Choc et Mistral, datent de 1955 et 1953 et on été créées par Roger Excoffon pour la Fonderie Olive.

Description bibliographique

Beschrijving: La quête d'amour de la sorcière Vaoua / [texte de] Robert Pinget ; [tags-monotype de] Valérie Batel – [Cléry-Saint-André] : Sergent-Fulbert, 1999 – [45] p. : ill. ; 33 cm
Drukker: Sergent-Fulbert (Cléry-Saint-André)
Oplage: 50 exemplaren
Exemplaar: Nummer 19 van de 50 op onion skin
Lettertype: Choc en Mistral (uit de collectie van Jerôme Lindon)
Bijzonderheid: Gesigneerd door de kunstenaar
Aanvraagnummer: Koopm K 381

Références bibliographiques

  • Jean-Claude Liéber, Le chantier Robert Pinget: Colloque de Tours: Textes inédits, documents, manuscrits, bibliographie: Œuvres, théâtre, critique. Paris, Place, 2000
  • De la typographie ou l'art d'aimer les mots. Blois, Bibliothèque Abbé Grégoire, 2005