Le chant du ruisseau
Année:
1961
Auteur:
Maurice Toesca
(1904 - 1998)
Artiste:
Jules Cavaillès
(1901 - 1977)
Éditeur:
Le Livre contemporain, Les Bibliophiles franco-suisses

Nature, réalisme et joie de vivre: ce sont les mots clés du groupe de peintres 'La réalité poétique' (nom trouvé en 1949). Ces huit artistes étaient animés par l'amour de la nature, une aversion pour l'abstraction, et ils essayaient de fixer le bonheur sur un tableau. Maurice Brianchon, Christian Caillard, Jules Cavaillès, Raymond Legueult, Roger Limouse, Roland Oudot, André Planson et Costia Térechkovitch n'aspiraient pas à un seul style commun mais tentaient de montrer la magie de la vie quotidienne, la poésie de la réalité. La mer, les arbres, les plantes, l'air et la femme étaient des sujets qui revenaient sans cesse dans leurs oeuvres. La lumière jouait le rôle principal pour ces artistes amoureux de la vie.

Fauvistes

Par conséquent, l'illustration d'un livre dans lequel la nature est aussi centrale que dans Le chant du ruisseau de Maurice Toesca, allait comme un gant à Jules Cavaillès. Son art vivant, haut en couleur, montre que des fauvistes comme Bonnard et Matisse l'ont influencé. Cavaillès estimait que chaque détail contribuait à l'harmonie de l'œuvre dans son entier- il ne laissait pas un millimètre de la toile inutilisé. Les lithos en couleur qu'il réalisa pour le livre de Toesca témoignent d'une joie de vivre et d'une fascination pour la nature, tout à fait dans la ligne de 'la réalité poétique'. Le ruisseau, les plantes, les oiseaux et les poissons sont représentés dans des couleurs franches.

Pêche à la ligne

Le chant du ruisseau parle de la pêche à la ligne et est également connu sous le titre: Rêveries d'un pêcheur solitaire. L'édition illustrée par Cavaillès était une publication de deux associations bibliophiles: la fameuse association française 'Livre contemporain' et 'Bibliophiles franco-suisses' (qui fait partie des Éditions Gonin fondées par Philippe Gonin). Le texte dans Le chant du ruisseau a été imprimé par Jean-Gabriel Daragnès, les lithographies par la célèbre imprimerie de lithographie des frères Mourlot.

L'exemplaire de la Collection Koopman fut assorti d'un envoi autographe de l'illustrateur à Louis Koopman. Cavaillès avait émis l'espoir que Koopman se mît à la pêche à la ligne grâce à ce livre. A cet effet, il fit un dessin original à la plume représentant une canne à pêche et un poisson au bord d'un ruisseau. Des photos ou témoignages de Louis Koopman en train de pêcher n'ont pas été conservées, le bibliophile n'a pas dû prendre à cœur cet encouragement à la pêche.

Description bibliographique

Description: Le chant du ruisseau / Maurice Toesca ; lithogr. orig. de Cavaillès. - [Paris] : Le Livre contemporain : Les Bibliophiles franco-suisses, 1961. - [108] p. : ill. ; 40 cm
Printer: Jean-Gabriel Daragnès (text)
Mourlot frères (lithographes)
Edition: 200 copies
This copy: Unnumbered copy on Rives
Type: Plantin italique
Note: With autograph dedication (with drawing) from the artist to Louis Koopman
Bibliography: Bénézit 3-378 ; Monod-10697
Shelfnumber: Koopm A 410

Références bibliographiques

  • François Daulte, 'La féerie au quotidien: les peintres de la Réalité poétique', dans: L’oeil, (1994) 461 (mai), p. 38-41
  • Marcel Zahar, Jules Cavaillès. Genève, Cailler, 1961

Frontispice de Jules Cavaillès
Frontispice de Jules Cavaillès

Frontispice de Jules Cavaillès

Page 56-57
Page 56-57

Page 56-57

Lithographie de Jules Cavaillès (p. [63])
Lithographiede Jules Cavaillès (p. [63])

Lithographiede Jules Cavaillès (p. [63])

Colophon
Colophon

Colophon

Envoi autographe de Jules Cavaillès à Louis Koopman (p. [113])
Envoi autographe deJules Cavaillès à Louis Koopman (p.[113])

Envoi autographe deJules Cavaillès à Louis Koopman (p.[113])