Les histoires du petit Renaud
Année:
1926
Auteur:
Leopold Chauveau
(1870 - 1940)
Artiste:
Pierre Bonnard
(1867 - 1947)
Éditeur:
Gallimard

Matisse proclamait que son ami et contemporain Pierre Bonnard, avec lequel il correspondit pendant plus de vingt ans, était le meilleur peintre de leur époque. On sait par contre moins que Bonnard était non seulement un peintre, mais également un illustrateur très demandé. Le dessin – qu'il s'agisse de croquis en préparation à un tableau ou d'une fin en soi – tient une place importance dans l'œuvre de Bonnard.

Le monde enfantin de Bonnard et Chauveau

Le chirurgien, écrivain, peintre, sculpteur et dessinateur Léopold Chauveau a illustré plusieurs livres pour enfants. Le narrateur des Histoires du petit Renaud est le père du petit Renaud, avec lequel il a de brèves conversations, parfois au début et parfois à la fin du récit. Tout en racontant et en conversant, ils trouvent ensemble des réponses à toutes sortes de questions sérieuses et moins sérieuses. Les choses pratiques que doit apprendre un enfant sont également abordées, comme l'hygiène et la politesse. Les illustrations de Bonnard suivent le texte de près, avec le souci du détail. Ainsi (sur la couverture du livre) l'ours en peluche ne se trouve-t-il pas sous les draps à côté de Toto – 'cela n'eût guère été propre car un ours ça traîne un peu partout'. Il est allongé entre le drap de dessus et la couverture. L'avant dernier chapitre du recueil décrit la vie cet ourson, qui retourne auprès de ses véritables parents. Ces derniers l'élèvent avec sollicitude et amour et font de lui un ours super malin. L'ourson va ensuite chercher le petit Toto, afin de lui faire donner la même éducation et le rendre lui aussi très intelligent. Mais ils essayent de lui apprendre trop de choses, le garçonnet n'est pas encore suffisamment prêt.

Le dessin représente l'émotion et la couleur la raison

Influencé en particulier par le peintre Gauguin et la lithographie japonaise, Bonnard a très tôt développé un style qui lui est propre. Il ne s'agissait pas pour lui de reproduire la réalité, il désirait exprimer son sentiment et son émotion personnels. 'Montrer que l'artiste est passé par là', était l'une de ses maximes. Il était fasciné par la couleur et la perspective, avec lesquelles il continua d'expérimenter toute sa vie.
D'après Bonnard, le dessin exprimait l'émotion; la couleur représentait la raison. Les personnages des cinq histoires – un gros escargot, un serpent, l'ourson, une tortue et un grand arbre avaleur d'enfant – ont été croqués d'un seul trait par Bonnard, d'une manière très dynamique et expressive. Les couleurs elles aussi ont été appliquées avec rapidité, mais pas de façon arbitraire: elles accentuent souvent certains détails, les yeux d'un loup par exemple (d'un orange ardent), des carrés bleus sur une couverture.
La taille des dessins est également le fruit d'une mûre réflexion. Dans l'histoire de l'escargot, l'animal domine la première page, où il est représenté comme un escargot grand et fier. Plus loin dans le récit, alors qu'il est en difficulté, il se détache en tout petit devant les énormes roues d’un chariot de ferme.
Pour Les histoires du petit Renaud, Bonnard a réalisé 49 dessins au crayon, ensuite coloriés à l'aquarelle dans diverses teintes de rouge et de bleu. Dans le livre, les reproductions ont été insérées au milieu du texte, ce qui fait que les surfaces colorées passent parfois sous le texte, apportant encore davantage d'unité entre texte et illustrations.

Description bibliographique

Description: Les histoires du petit Renaud / [rec. par Leopold Chauveau ; et enrichies d'ill. dessinées et coloriées par Pierre Bonnard]. - Paris : Gallimard, 1926. - 89 p. : ill. ; 29 cm
Imprimeur: F. Paillart (Abbeville (Somme))
Tirage: 344 exemplaires
Exemplaire: No. 22 des 322 sur papier vélin d'Arches
Bibliographie: Bénézit 2-529 ; Carteret V-48 ; Mahé I-492 ; Monod 2715
Cotation: Koopm K 143

Références bibliographiques

  • Bonnard . Paris, Braun, 1946
  • Léopold Chauveau, Histoire de Roitelet. Amsterdam, Meulenhoff, 1936
  • Pierre Courthion, Bonnard, peintre du merveilleux. Lausanne, Marguerat, 1945
  • Elisabeth Hutton Turner, Pierre Bonnard: Early and late. London, Wilson, 2002
  • Timothy Hyman, Bonnard. London, Thames and Hudson, 1998
  • Suzanne Page, Pierre Bonnard: The work of art: Suspending time. Paris, Paris-Musées, 2006
  • Annette Vaillant, Bonnard, ou le bonheur de voir. Neuchâtel, Editions Ides et Calendes, 1965

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Justification du tirage et première page de texte (p. [7])
Justification du tirage et première page de texte (p. [7])

Justification du tirage et première page de texte (p. [7])

'Histoire du gros escargot' avec illustration de Bonnard (p. 21)
'Histoire du gros escargot' avec illustration de Bonnard (p. 21)

'Histoire du gros escargot' avec illustration de Bonnard (p. 21)

'Les histoires du petir Renaud' avec illustration de Bonnard (p. 80)
'Les histoires du petir Renaud' avec illustrationde Bonnard (p. 80)

'Les histoires du petir Renaud' avec illustrationde Bonnard (p. 80)