Lespugue : poème
Année:
1966
Auteur:
Robert Ganzo
(1898 - 1995)
Artiste:
Ossip Zadkine
(1890 - 1967)
Éditeur:
Sautier

Dans tous les poèmes de Robert Ganzo, on respire le Venezuela de sa jeunesse. Ce n'est pas que ses poèmes soient aussi impénétrables que la jungle, au contraire. Clairement et avec précision, Ganzo, avec des phrases classiques, fait revivre les couleurs criardes et les odeurs intenses de sa prime jeunesse. En 1910, il déménage avec ses parents de Caracas à Bruxelles, où à l'âge de 19 ans, il écrit des poèmes et de courtes pièces de théâtre pour le Théâtre des Galeries. En 1920, il arrive à Paris et monte sur les planches comme danseur de danses Latino-américaines, ainsi que dans des ballets classiques sur la musique de Sibelius et de Chopin. Apparemment, son talent n'est pas fait pour la scène et il déplace ses activités sur les quais de la Seine, où depuis des siècles les fameux bouquinistes font leur commerce. Plus tard, il travaille comme libraire pour Au vice impuni (Valery Larbaud écrit l'introduction du premier catalogue de cette maison). Durant la seconde Guerre mondiale, il fréquente le milieu des surréalistes et celui de la Résistance. En 1990, il reçoit le Grand Prix des Poètes Français.

Dans les poèmes de Ganzo, il ne s'agit pas d'histoires à proprement parler, mais de suggestions: il ne cite pas des mythologies mais des sensations; les poèmes ne sont pas fondés sur une philosophie mais sur une atmosphère ou un paysage. Le poème d'amour Lespugue, qui est dédié à Léona Jeanne, contient 18 strophes de 8 lignes, dont deux sont différents des autres par leur typographie: les deux dernières lignes sont reparties sur deux pages. Premièrement au moment où le poète voit des mots s'illuminer autour de lui et de sa bien-aimée et qu'il écarte ses genoux 'tremblant de tendresse'. La deuxième fois, lorsqu'il se demande comment il peut cerner sa bien-aimée: elle se confond avec le paysage, le vacarme des montagnes et les citrons verts en fleur. Les rondeurs et les serpents, la lumière et le nacre, l'ombre et la terre: le monde de Ganzo scintille toujours. Cette édition de 1966 n'est pas la première. Initialement, Lespugue avait déjà paru en 1940.

Sculpture Rotterdam

Beaucoup de poèmes de Ganzo ont paru à compte d'auteur, ce qui ne veut pas dire qu'ils n'étaient pas appréciés: certains artistes éminents ont illustré sa poésie. Lespugue a été illustré en 1942 par Jean Fautrier et en 1966 par Ossip Zadkine. Il est inclus également dans un recueil illustré par Jacques Villon (1957). Certaines éditions sont ornées de dessins de Jean Thomas et de l'auteur lui-même. Les illustrations de Fautrier sont des lithographies imprimées par les frères Mourlot. Elles sont figuratives et dessinées d'une façon sculpturale. Les six eaux-fortes d'Ossip Zadkine de 1966- il aura 76 ans cette année-là- sont signées sur la plaque de cuivre et imprimées à la presse à bras par Jacques David à Paris. Une des six eaux-fortes s'étale sur la double page. Etreintes, enchevêtrements, union et passion sont tous des sujets qui grâce aux hachures expriment une certaine intensité. On ne voit les personnages que grâce aux contours et aux effets d'ombres, comme s'il s'agissait de sculptures. Là, on reconnaît bien le style de Zadkine, qui est connu aux Pays-Bas pour sa sculpture 'La Ville Détruite', symbole de la destruction de Rotterdam en mai 1940: c'est expressionniste et cubiste, avec une touche de lyrisme.

Zadkine raconte qu'il doit sa vocation de sculpteur à la gourmandise et à une chute qu'il a faite. Il se souvient qu'un soir, il a copié spontanément l'image d'un Cosaque qu'il avait trouvé dans un journal et qu'on l'avait immédiatement récompensé avec un gâteau. Son deuxième souvenir se passe au bord du fleuve, le Dniepr: il avait glissé dans la boue et ensuite avait remarqué l'empreinte de sa chaussure dans la glaise. Selon lui, c'était un démon platonicien qui pour la première fois, l'a forcé à modeler une forme dans de la terre glaise, ce qui lui avait procuré un enchantement qu'il n'a plus jamais ressenti depuis.

L'édition est composée en caractère 'Ile-de-France' et imprimée en novembre 1966 à l'imprimerie de Jean Paul Vibert à Paris. L'exemplaire qui est envoyé au Dépôt légal (dépôt est obligatoire en France), est muni de six plaques de cuivre. Celles-ci sont rendues inutilisables parce que rayées, ce qui fait que le nombre de tirage est clos. Le tirage intégral est de 200 exemplaires, dont 25 sur papier Japon. Celui-ci porte le numéro 92 et est un des exemplaires sur Grand Papier d'Auvergne fabriqué à la main provenant du Moulin à papier Richard de Bas. Tous les exemplaires ont été signés par Robert Ganzo et Ossip Zadkine. A partir de la seconde Guerre mondiale, l'éditeur Marcel Sautier publie un certain nombre d'éditions que l'on peut classer comme bibliophiles, entre autres le recueil de poèmes de Ganzo, illustré par Villon.

Description bibliographique

Description: Lespugue: poème / de Robert Ganzo ; ill. par Ossip Zadkine. - Paris : Sautier, 1966. - 61 p. : ill. ; 28 cm
1re édition: 1940
Imprimeur: Jean Paul Vibert (texte)
Jacques David (Parijs) (gravures)
Tirage: 200 exemplaires
Exemplaire: No. 92 des 177 sur Grand Papier d'Auvergne de Richard de Bas
Caractère: Ile-de-France
Note: Signé par l'auteur et l'artiste
Bibliographie: Bénézit 14-830 ; Monod-5114
Cotation: Koopm K 296

Références bibliographiques

  • Robert Goffin, Entrer en poésie. Paris, Poésie, 1948
  • Ionel Jianou, Zadkine. Paris, Arted, 1964
  • Maarten Jager, Ossip Zadkine, het onbekende oeuvre: Gouaches en aquarellen 1920-1966. Zwolle, Waanders; Deurne, Museum de Wieger, 2000
  • Hans Knap, Valentine Prax & Ossip Zadkine: Portret van een kunstenaarshuwelijk. Rotterdam, Donker, 2001
  • Ossip Zadkine, Le maillet et le ciseua: Souvenirs de ma vie. Paris, Michel, 1968
  • O. Zadkine, Comment je suis devenu sculpteur. Brussel, Koninklijke Vlaamse Academie voor Wetenschappen, Letteren en Schone Kunsten van België, 1951

Couverture
Couverture

Couverture

Gravure d'Ossip Zadkine
Gravure d'Ossip Zadkine

Gravure d'Ossip Zadkine

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Gravure d'Ossip Zadkine (frontispice)
Gravure d'Ossip Zadkine (frontispice)

Gravure d'Ossip Zadkine (frontispice)

Page 35
Page 35

Page 35

Colophon, signé par Robert Ganzo et Ossip Zadkine
Colophon, signé par Robert Ganzo et Ossip Zadkine

Colophon, signé par Robert Ganzo et Ossip Zadkine