Liberté, j'écris ton nom
Année:
1953
Auteur:
Paul Éluard
(1895 - 1952)
Artiste:
Fernand Léger
(1881 - 1955)
Éditeur:
Seghers

Éluard et Léger se sont rencontrés après la Seconde Guerre mondiale. Plus encore que leur engagement politique – ils étaient tous les deux membres du parti communiste – ils avaient en commun l'aspiration à la sincérité. La quintessence de leur amitié se manifestait également sur le plan artistique: Léger peignit en 1947 un portrait d'Éluard. Ce dernier écrivit à son tour pour Léger les poèmes Les constructeurs et A Fernand Léger. A la suite dequoi Léger illustra, en 1953, l'édition en accordéondu poème d'Éluard Liberté, j'écris ton nom.

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)
Page de titre

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)
Colophon

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)
Poème et illustrations

Paul Éluard, Fernand Léger, Liberté, j'écris ton nom (1953)

Liberté

Le long poème Liberté, j'écris ton nom s'intitulait en fait simplement Liberté. Il s'agissait du premier poème du recueil Poésie et vérité (1942). Éluard l'avait écrit au cours de l'été 1941 et l'avait qualifié de 'poème de circonstance', car il exprime le sentiment d'espoir qui régnait à l'époque au sein du mouvement de lutte pour la libération. Le poème jouissait d'une popularité exceptionnelle. Le mot 'liberté' et le vers 'j'écris ton nom' qui y reviennent sans cesse provoquaient un tel renouveau d'espoir et d'enthousiasme que la RAF – l'armée de l'air britannique – en avait diffusé plusieurs milliers d'exemplaires dans toute la France.

Léger

Les œuvres de Fernand Léger – le fils d'un marchand de bétail – devaient être accessibles à tous, mais en particulier aux ouvriersqui n'avaient normalement pas accès au monde de l'art. Une grande partie de ses œuvres réalisées autour de la Seconde Guerre mondiale témoignent d'ailleurs d'un engagement social et d'un esprit solidaire. Elles ressemblentaux affiches à tendance politique où se lisent des slogans aux couleurs vives. Cependant, après avoir flirté avec le cubisme et le futurisme, Léger a développé un style qui lui est fortement personnel.

Livre en accordéon

Ainsi les couleurs, dont Léger faisait librement usage dans des scènes rappelant le monde du cirque, sont-elles d'une importance capitale. Dans Liberté, j'écris ton nom, elles semblent célébrer un événement. Le livre en accordéonressemble quelque peu à un dépliant de luxe qui serait distribué au cours d'un parade de cirque en faveur de la liberté. Ce 'poème-objet' a été imprimé en utilisant la technique du pochoir. On reconnaît sur l'endroit le visage de Paul Éluard , un portrait que Léger avait peint en 1947.

Description bibliographique:

Description: Liberté, j'écris ton nom / Paul Éluard ; [illustrations de Fernand Léger] – Paris : Seghers, 1953 – Livre en accordéon. : ill. ; 33 cm
Imprimeur: Union à Paris (texte)
Albert Jon (illustrations)
Tirage: 212 exemplaires
Exemplaire: No. 197 des 200 sur papier Auvergne de Richard de Bas.
Note: Livre en accordéon
Bibliographie: Bénézit 8-441 ; Monod 4214
Cotation: Koopm E 65

Références bibliographiques:

  • Georges Bauquier, Fernand Léger: vivre dans le vrai. Paris, Maeght, 1987
  • Paul van Capelleveen, Sophie Ham, Jordy Joubij, Voix et visions. La Collection Koopman et l'Art du Livre français. La Haye, Koninklijke Bibliotheek, Bibliothèque nationale des Pays-Bas; Zwolle, Waanders, 2009
  • Peter De Francia, Fernand Léger. New Haven, Yale University Press, 1983
  • Paul Éluard, Œuvres Complètes. Paris, Gallimard, 1968
  • Annick Lionel-Marie, Paul Éluard et ses amis peintres, 1895-1952. Paris, Centre Georges Pompidou, 1982