L'illustre magicien

Année:
1920
Auteur:
J.A. (Comte) de Gobineau
(1816 - 1882)
Artiste:
C.A. Picart Le Doux
(1881 - 1959)
Éditeur:
Pichon

L'illustre magicien est un récit du 19e siècle, republié dans une édition de luxe traditionnelle et bien présentée. L'ouvrage est accompagné de gravures sur bois par Charles Alexandre Picart Le Doux et a été imprimé en 421 exemplaires par Léon Pichon (1876- ?). Cet exemplaire de cette nouvelle orientale de Joseph Arthur Gobineau a été relié en parchemin par un artisan inconnu. La provenance du volume de la Collection Koopman, qui porte le numéro 90, est intéressante.

Page de titre
Page de titre

Page de titre

Ex-libris de Ricardo et Adelina Güiraldes
Ex-libris de Ricardo et Adelina Güiraldes

Ex-libris de Ricardo et Adelina Güiraldes

Envoi autographe d'Adrienne Monnier à Adelina Güiraldes
Envoi autographed'Adrienne Monnier à Adelina Güiraldes

Envoi autographed'Adrienne Monnier à Adelina Güiraldes

Page avec gravure de Picart le Doux
Page avec gravure de Picart le Doux

Page avec gravure de Picart le Doux

Colophon
Colophon

Colophon

A l'intérieur de la couverture a été apposé l'ex-libris d'Adelina et Ricardo Güiraldes. A l'arrière du livre, au verso du colophon, on y lit une brève dédicace manuscrite: 'donné à Adelina Güiraldes par son amie Adrienne Monnier Paris, 3 Juin 1922'. Adrienne Monnier (1892-1955) était l'amie de tous les écrivains français dignes d'intérêt, elle était également une éditrice connue, possédait une librairie et stimulait la vie littéraire parisienne dans l'entre-deux-guerres. Mais qui était Adelina?

Ricardo Güiraldes

Adelina, née Del Carril, avait épousé l'auteur argentin Ricardo Güiraldes (1886-1927). Cet écrivain déplorait l'absence d'un climat littéraire exaltant en Argentine et se rendait de temps à autre à Paris afin d'y respirer l'atmosphère de la vie littéraire moderne. Sa femme Adelina l'accompagnait au cours de ces longs voyages transatlantiques. Ricardo Güiraldes était un admirateur de Valéry Larbaud, entre autres, et après leur première rencontre aux environs de 1920, les deux écrivains se fréquentèrent comme deux amis de longue date.

Larbaud, qui appréciait la littérature de langue espagnole, présenta Güiraldes à Adrienne Monnier et au cercle des habitués de sa célèbre librairie, La Maison des Amis des Livres. Léon Paul Fargue, Jules Romains, Francis de Miomandre et d'autres encore accueillirent Güiraldes à bras ouverts. L'œuvre la plus connue de Ricardo Güiraldes, Don Segundo Sombra (1926), a pour objet le caractère du 'gaucho'. L'un de ses personnages, Valerio Larba, fait fortement songer à son ami écrivain français.

Adrienne Monnier se sentait très concernée par 'ses' auteurs. Elle avait suspendu un portrait de Güiraldes dans son magasin, correspondait avec lui (lorsqu'il était de retour à Buenos Aires) et s'était manifestement liée d’amitié avec sa femme, à qui elle continua d'écrire après le décès de Ricardo en 1927. Adelina Güiraldes était un membre d'outre-mer apprécié de l'association 'La Maison des Amis des Livres' et Monnier lui fit cadeau de cette édition en 1922.

Description bibliographique

Description: L'illustre magicien / Comte de Gobineau ; avec les grav. sur bois de Picart Le Doux. - Paris : Pichon, 1920. - 64 p. : ill. ; 26 cm
1re édition: 1876
Imprimeur: Léon Pichon
Tirage: 421 exemplaires
Exemplaire: No. 90 des 370 sur papier vergé anglais à la forme
Note: Envoi autographe d'Adrienne Monnier à Adelina Guïraldes
Bibliographie: Carteret V-92 ; Mahé II-244 ; Monod-5497
Cotation: Koopm A 63

Références bibliographiques

  • Alberto Oscar Blasi, Güiraldes y Larbaud: una amistad creadora. Buenos Aires, Nova, [1970]
  • Henri Focillon, Léon Pichon: Imprimeur Parisien. Wien, Philobiblon, 1936
  • Laure Murat, Passage de l'Odéon: Sylvia Beach, Adrienne Monnier et la vie littéraire à Paris dans l'entre-deux-guerres. Paris, Fayard, 2003
  • Giovanni Previtali, Ricardo Güiraldes and Don Segundo Sombra: Life and works. New York, Hispanic Institute, 1963