Médard de Paris
Année:
1929
Auteur:
René Arcos
(1880 - 1959)
Artiste:
Frans Masereel
(1889 - 1972)
Éditeur:
Éditions du Sablier

C'est à l'automne de l'année 1906 que René Arcos et Charles Vildrac, poètes et amis, au cours d'une promenade le long de la rive de la Marne, tombent sur leur maison de rêve: une abbaye abandonnée avec un grand jardin. Selon eux, c'est l'endroit idéal pour se retrouver entre âmes sœurs afin de se consacrer en toute liberté à l'art. Deux semaines plus tard, non seulement Arcos et Vildrac viennent s'installer dans l'Abbaye de Créteil mais aussi le poète Georges Duhamel et les peintres Henri Martin et Albert Gleizes. Les poètes créent un groupe nommé 'l'Abbaye', avec les habitués Jules Romains, Luc Durtain et Georges Chennevière. Les habitants du cloître d'artistes montent leur propre imprimerie sous la direction de Linard, espérant pouvoir vivre de ces revenus.

La communauté d'habitation se sépare après 14 mois, les habitants manquant de ressources financières. L'amitié entre les différents écrivains et artistes liés plus ou moins à l'Abbaye persiste malgré tout. Du point de vue artistique aussi, ces amis ont continué à s'influencer les uns les autres. Ainsi rencontre-t-on dans le travail de René Arcos l'idée de 'l'unanimisme', un terme développé par Jules Romains. Les textes d'Arcos révèlent clairement dans quelle mesure l'individu est déterminé par l'esprit collectif. Celui-ci apparaît à différents niveaux, par exemple dans un cercle d'amis, mais aussi à l'intérieur des différentes cultures marginales d'une grande ville comme Paris.

La marque avec le sablier
Arcos rencontra Frans Masereel durant la Première Guerre mondiale à Genève, où ils étaient rédacteurs du magazine La feuille. Tous les deux sont choqué par les atrocités de la Première Guerre mondiale. En 1918, Masereel dessine la couverture du roman d'Arcos Le mal. Un an plus tard, il réalise les gravures sur bois du recueil de poèmes contre la guerre: Le sang des autres, d'Arcos aussi. Peu de temps après, les amis décident de créer ensemble une maison d'édition. En 1919, la Maison d'Éditions du Sablier voit le jour. Le sablier, la marque de la maison d'édition créée par Masereel, symbolise non seulement le cycle de la vie et la mort, mais aussi il représente le livre en tant que source de lumière, raison pour laquelle aussi il représente le sablier comme un réverbère. Le fonds de la maison d'édition montre qu'Arcos avait des relations amicales très fortes: 4 des 8 premières éditions proviennent d'auteurs de l'Abbaye. Mais dans le cercle de connaissances de Masereel aussi, on trouve des auteurs comme Andreas Latzko et Romain Rolland.

Frans Masereel, 'le grand dessinateur Flamand', est né en 1889 à Blankenberge. Il peint et fait des aquarelles, mais il est surtout connu pour ses illustrations innovatrices de gravures sur bois. Il est professeur à l'Académie des Beaux Arts de Sarbrucke et devient membre de l'Académie Royale de Belgique en 1951. Il illustre entre autres des livres de Maeterlinck, Cendrars, Montherlant, Barbusse et Tolstoï. Mon livre d'heures (1926), un 'roman en images' constitué uniquement de gravures sur bois, sera considéré comme son chef-d'oeuvre. Masereel nous a laissé des milliers de gravures sur bois, qui nous montrent sa vision très critique de la société de l'époque. Il dessine souvent les rues animées de Paris - Montmartre en particulier. Mais aussi des voyages à l'étranger en Chine et en Tunisie sont pour lui d'autres sources d'inspiration. Il illustra presque 40 livres en tout, dont un grand nombre pour sa propre maison d'édition. Masereel avait, comme Arcos, une fascination pour différents groupes. Celui de l'unanimisme l'a ainsi influencé. Dans son travail, il met souvent l'accent sur l'humanisme universel; cela apparaît aussi dans ses portraits d'individus.

Atmosphère Parisien
Medard de Paris (1929) est l'un des derniers livres que Masereel a fait pour le Sablier, parce que les libraires français n'appréciaient pas ses gravures. Arcos transfère entre-temps la maison d'édition de Genève à Paris, mais il y eut peu de publications. Dans Médard de Paris, le 75ème volume de la série 'oeuvres originales', le personnage principal Médard raconte différentes histoires sur la vie quotidienne dans la capitale française. Masereel fait des dessins qui respirent l’atmosphère de la grande ville des années vingt: des foules devant des cinémas illuminés et dans les vapeurs des fêtes foraines, tout cela nous montre la vie moderne de l'entre-deux-guerres. Déjà auparavant dans La ville (1925) et dans Bilder der Grossstadt (1926), Masereel réalise des esquisses qui collent à la vie dans la Métropole. Selon lui, la ville agitée et bruyante est la cause du mal humain et de la perte d'individualité. Masereel nous donne de Paris- la ville où il semble faire toujours nuit- l'impression d'une ville effrayante.

Médard de Paris contient une aquarelle et neuf gravures sur bois de Masereel. La couverture, la page de titre et les premières pages de texte sont imprimées en noir et en violet. Le texte est placé à l'intérieur de gros cadres noirs. L'exemplaire de la Collection Koopman est le numéro 199 des 311, et contient un envoi autographe de Arcos à Anny Antoine et Louis Koopman. On a ajouté un manuscrit original de Arcos destiné à la collection de Anny Antoine. Ce fragment a été relié avec la correspondance entre Arcos et Koopman (cotation: 77 G 3).

Description bibliographique

Description: Médard de Paris / René Arcos ; aquarelle et bois de Frans Masereel. - Paris: Éditions du Sablier, 1929. - [114] p. : ill. ; 25 cm
Imprimeur: Marius Audin (Lyon)
Tirage: 411 exemplaires
Exemplaire: No. 199 des 350 sur papier vélin à la cuve d'Arches
Note: Envoi autographe de René Arcos à Anny Antoine et Louis Koopman
Bibliographie: Bénézit 9-318 ; Carteret V-14 ; Monod 412
Cotation: Koopm A 121

Références bibliographiques

  • Marie-Louise Bidal, Les écrivains de l'Abbaye, Georges Duhamel, Jules Romain, Charles Vildrac, René Arcos, Luc Durtain, Georges Chennevière. Paris, Boivin, 1938
  • Joris van Parys, Masereel: Een biografie. Antwerpen, Houtekiet, 1995
  • Pierre Vorms, Masereel: catalogue raisonné. Antwerpen, Mercatorfonds, 1976

Plat supérieur et plat inférieur de la reliure
Plat supérieur et plat inférieur de la reliure

Plat supérieur et plat inférieur de la reliure

Envoi autograph de l'auteur à Anny Antoine et Louis Koopman
Envoi autographde l'auteur à Anny Antoine et Louis Koopman

Envoi autographde l'auteur à Anny Antoine et Louis Koopman

Portrait de René Arcos: gravure de Frans Masereel
Portrait de René Arcos: gravure de Frans Masereel

Portrait de René Arcos: gravure de Frans Masereel

Pochoir d'après une aquarelle de Frans Masereel (p. [11])
Pochoir d'après une aquarelle de Frans Masereel (p. [11])

Pochoir d'après une aquarelle deFrans Masereel (p. [11])

Justification du tirage
Justification du tirage

Justification du tirage

Page 64 et [65] avec une gravure de Frans Masereel
Page 64 et [65] avec une gravure de Frans Masereel

Page 64et [65] avec une gravure de Frans Masereel

Gravure de Frans Masereel (p. [103])
Gravure de Frans Masereel (p.[103])

Gravure de Frans Masereel (p.[103])

Colophon
Colophon

Colophon