Oeuvre poétique

Année:
1957
Auteur:
Robert Ganzo
(1898 - 1995)
Artiste:
Jacques Villon
(1875 - 1963)
Relieur:
Hneri Merchier
Éditeur:
Sautier

Oeuvre poétique, le recueil des œuvres du poète Robert Ganzo, illustré par le célèbre 'peintre-graveur' Jacques Villon, est qualifié d'ouvrage majeur, dans divers travaux traitant des livres d'artistes. Il estfort apprécié lors des ventes aux enchères. L'exemplaire que possède la Collection Koopman est d'autant plus particulier qu'il est l'un des dix exemplaires seulement sur papier japon impérial. Il contient de plus un dessin original de Villon pour l'estampe illustrant le poème 'Résurgences' (p. 118), ainsi que des tirages supplémentaires des gravures à l'arrière du livre, également reliés (une suite en premier état et une suite en sanguine). Ce volume comprend donc un nombre total de 24 eaux-fortes; on y a également joint un cuivre original au début, celui de la gravure en couleur illustrant le poème 'Domaine' (p. 75). Tout ce tirage a été signé par l'auteur et par l'artiste.

Reliure d'Henri Mercher. Plat supérieur et plat inférieur
Reliure d'Henri Mercher. Plat supérieur et plat inférieur

Reliure d'Henri Mercher. Plat supérieur et plat inférieur

Cuivre original à l'intérieur du plat supérieur
Cuivre original à l'intérieur du plat supérieur

Cuivre original à l'intérieur du plat supérieur

Dessin original de Jacques Villon
Dessin original de Jacques Villon

Dessin original de Jacques Villon

Page de titre et frontispice: portrait de Robert Ganzo par Jacques Villon
Page de titre et frontispice: portrait de Robert Ganzo par Jacques Villon

Page de titre et frontispice: portrait de Robert Ganzo par Jacques Villon

Gravure de Jacques Villon (p. [75])
Gravure de Jacques Villon (p. [75])

Gravure de Jacques Villon (p. [75])

Pages 106-107
Pages 106-107

Pages 106-107

Colophon, signé par Robert Ganzo et Jacques Villon
Colophon, signé par Robert Ganzo et Jacques Villon

Colophon, signé par Robert Ganzo et Jacques Villon

Famille artistique

Jacques Villon a beaucoup travaillé en tant qu'illustrateur. Il a participé à une trentaine d'œuvres illustrées, dont Les Bucoliques de Virgile traduites par Paul Valéry et Le Grand Testament de François Villon, le poète duquinzième siècle auquel il avait emprunté son pseudonyme, car il voyait en lui un esprit similaire au sien. Jacques Villon s'est également chargé d'illustrer les éditions spéciales de recueil de poèmes d'écrivains contemporains tels que Tristan Tzara et Paul Éluard. Il appréciait le travail des jeunes poètes et se montra donc favorable à la proposition du libraire, éditeur et amateur d'art Marcel Sautier, d'agrémenter de ses gravures le recueil des poèmes de Robert Ganzo. Neuf ans plus tard, Sautier devait à nouveau publier les textes de Ganzo, et s'adressa alors à Zadkine pour illustrer Lespugue, le poème le plus célèbre de l'auteur.

Jacques Villon était le nom d'artiste de Gaston Duchamp,le frère aîné du dadaïste Marcel Duchamp. Il travaillait sous ce pseudonyme afin de ménager ses parents, qui ne pensaient pas qu'on puisse faire carrière dans les beaux arts. Mais malgré l'attitude peu stimulante du couple Duchamp, quatre de leurs six enfants choisirent une carrière artistique. En 1894, Villon partit étudier à Paris, gagnant sa vie en faisant des illustrations pour des magazines populaires tels que L'assiette au beurre. Il faisait également de la gravure: les reproductions de tableaux d'artistes tels que Renoir, Matisse et Cézanne étaient très demandées à l'époque. Ses activités d'illustrateur et de graveur l'empêchèrent de peindre jusqu'en 1910. Ce est seulement après la Seconde Guerre mondiale que Jacques Villon acquit une notoriété nationale en tant qu'artiste. Après être devenu célèbre pour sa peinture au niveau international, il s'orienta à nouveau vers les travaux graphiques, principalement l'illustration de livres. Il était très considéré en France; après sa mort on lui rendit hommage par des funérailles nationales.

La section dorée

En 1912, Jacques fonda avec des amis artistes (Francis Picabia, Fernand Léger) et ses frères Marcel Duchamp et Raymond Duchamp-Villon le groupe de la Section d'or, baptisé d'après la théorie des proportions démontrée par Léonard de Vinci et basée sur le nombre d'or. Villon devait continuer à appliquer la section d'or dans ses œuvres cubistes tout au long de sa vie. Cela rendait son travail systématique, ordonné et harmonieux, contrairement au cubisme plus expressionniste de Picasso, par exemple.

Pour l'Oeuvre poétique, Villon réalisa huit eaux-fortes, dont deux en couleur. La variété de ces gravures en fait un travail sublime, du point de vue technique comme du point de vue esthétique. Il y a non seulement des gravures en couleur et des gravures bleu-vert, mais les sujets représentés sont également divers: un portrait du poète, des esquisses de nus féminins et des composition abstraites. L'exemplaire de la Collection Koopman est un exemplaire de luxe, les textes tout comme les estampes sont imprimés sur papier japon.

Mercher

La reliure a été faite par Henri Mercher (1912-1972). Formé à l'Ecole Estienne, ce relieur fut un élève de Robert Bonfils (membre de la première heure de la Société de la Reliure Originale). Mercher lui-même avait l'habitude de dire qu'il était l'un des élèves les plus mauvais. Il travaillait seul depuis 1935 et, à partir de la Seconde Guerre mondiale, s'adonnait également à la conception des reliures. Il s'est surtout fait connaître par son utilisation de matériaux inhabituels, comme le plexiglas. Mais ses reliures en cuir étaient également renommées, en particulier à cause de son grand souci du détail. Les tranches de ce volume sont dorées, et les plats sont doublés de cuir suédé bleu et rose. La reliure en cuir est une composition de cercles et de lignes noirs, à l'intérieur desquels se trouvent des disques de couleur: jaune, bleu, brun, gris et vert. Le volume est pourvu d'une chemise protectrice et d'un étui.

Description bibliographique:

Description: Oeuvre poétique / Robert Ganzo ; ill. de huit eaux-fortes orig. par Jacques Villon. - Paris : Sautier, 1957. - [129] p. : ill. ; 29 cm
Imprimeur: Jean Paul Vibert (texte)
Georges Leblanc (gravures)
Tirage: 185 exemplaires
Exemplaire: No. 8 des 10 sur papier japon impérial
Caractère: Caslon
Relieur: Henri Mercher (1960)
Note: Avec un dessin original, un cuivre, une suite du premier état et une suite en sanguine
Signé par l'auteur et l'artiste
Bibliographie: Bénézit 14-254 ; Monod-5115 ; Prout II-57-04
Cotation: Koopm K 316

Références bibliographiques:

  • Pierre Cabanne, Les 3 Duchamp: Jacques Villon, Raymond Duchamp-Villon, Marcel Duchamp. Neuchâtel, Ides et Calendes, 1975
  • Paul van Capelleveen, Sophie Ham, Jordy Joubij, Voix et visions. La Collection Koopman et l'Art du Livre français. La Haye, Koninklijke Bibliotheek, Bibliothèque nationale des Pays-Bas; Zwolle, Waanders, 2009
  • J. Flety, Dictionnaire des relieurs français ayant exercé de 1800 a nos jours, suivi d'un guide pratique des relieurs, doreurs, marbreurs et restaurateurs contemporains. Paris, Éditions Technorama, 1988
  • Irene M. de Groot, Jacques Villon: Grafiekuit een particuliere verzameling. Amsterdam, Rijksmuseum, 1984
  • Jacques Villon Paris, Éditions des musées nationaux, 1975
  • W.J. Strachan, The artist and the book in France: The 20th century livre d'artiste. London,Owen, 1969