Perspectives
Année:
1949
Auteur:
Paul Éluard
(1895 - 1952)
Artiste:
Albert Flocon
(1909 - 1994)
Éditeur:
Maeght

Le surréaliste Paul Éluard avait une grande prédilection pour la peinture et les livres. Pour lui, le summum était de les voir réunis dans un livre d'artiste. Non seulement il travaillait avec des artistes de renom tels que Picasso, Chagall, Klee et Magritte; mais ceux-ci faisaient même aussi partie du cercle de ses amis intimes et réalisaient des illustrations pour ses œuvres. Éluard à son tour, 'illustrait' également de ses poèmes le travail de certains d'entre eux, son attention pouvant aussi être attirée par des artistes moins connus. Lorsque Paul Éluard vit pour la première fois, par l'entremise de l'éditeur, les travaux d'un graveur du nom d'Albert Flocon et qu'on lui demanda s'il voulait faire des poèmes pour les accompagner, sa première réaction fut de ranger les gravures, effrayé. Quelque temps plus tard, il les retrouva par hasard dans une chemise en carton. Ces gravures sur cuivre lui firent à ce moment-là une forte impression, à la suite de quoi il écrivit une dizaine de courts poèmes destiné à les accompagner.

Refuge

Le peintre, graveur et illustrateur Albert Flocon est né en Allemagne sous le nom d'Albert Mentzel. Il fit des études au Bauhaus (école d'art et d'architecture) de Dessau et travailla dans un atelier graphique à Berlin. En 1933, il émigra dans le sud de la France où il continua de travailler en tant qu'artiste indépendant. Lors de l'Occupation en 1944, il fut arrêté avec sa femme et sa fille ainée. Il survécut, mais sa femme et sa fille furent tuées à Auschwitz. Flocon chercha refuge dans l'art et se mit à exprimer ce qu'il avait vécu dans des gravures personnelles. C'est avec les gravures sur cuivre de Perspectives qu'Albert Flocon fit ses débuts en 1949. Il avait une parfaite maitrise de son burin, se distinguant surtout par son rendu de l'espace. Le collectionneur Louis Koopman possédait un seul des livres que Flocon écrivit sur la perspective ou sur d’autres thèmes: L'univers des livres de 1961.

Évasion mentale

L'édition de Perspectives sortit des presses en 1948, mais ne fut mise en vente dans quelques librairies que le 15 juin 1949, à l'occasion d'une exposition de la maison d'édition Maeght. Les gravures de Perspectives, tout comme les poèmes d'Éluard, sont d'un style sobre. Ce sont des représentations graphiques qui rappellent parfois l'œuvre de l'artiste néerlandais M.C. Escher. Flocon et ce dernier ne se sont cependant rencontrés qu'en 1965, à l'occasion d'une exposition à Paris. Escher a même dit que Flocon était la personne qui avait la plus grande affinité d'esprit avec lui.

Le thème des perspectives est considéré comme la manière qu'avait Albert Flocon de s'évader mentalement par rapport à ce qu'il avait subit en 1944. Ses gravures, simples en apparence, possèdent quelque chose de mystérieux. Elles ne semblent avoir plus aucun lien avec une réalité concrète; Flocon présente un monde tridimensionnel abstrait composé de formes graphiques, avec ici et là quelques silhouettes humaines abstraites, qui expriment néanmoins une pensée. Les quelques éléments reconnaissables dans les gravures de Flocon – une silhouette humaine, une main, un trou de serrure – contrastent avec des perspectives tridimensionnelles non identifiables. Elles sont à la frontière entre le surréalisme et le réalisme métaphysique

Description Bibliographique

Description: Perspectives: poèmes sur des gravures d'Albert Flocon / Paul Éluard. - Paris: Maeght, 1949. - [47] p. : ill. ; 33 cm
Imprimeur: Impr. Union (texte)
Atelier Georges Visat (Paris) (gravures au burin)
Tirage: 200 exemplaires
Exemplaire: No. 99 des 150 sur papier vélin de Lana
Bibliographie Bénézit 5-524 ; Monod 4224
Cotation Koopm K 300

Références bibliographiques

  • Jean-Charles Gateau, 'Paul Éluard', dans: Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours. Paris, Presses universitaires de France, 2001, p. 232-238
  • Marcelle Elgrishi-Gautrot, 'Albert Flocon' (dossier), dans: Nouvelles de l'estampe, 52/53 (1980), p. 17-23
  • Annick Lionel-Marie, Paul Éluard et ses amis peintres, 1895-1952. Paris, Centre Georges Pompidou, 1982
  • Maxime Préaud en Lars Bo, 'Hommage à Albert Flocon (1909-1994)', dans: Nouvelles de l'estampe. 138 (1994), p. 27-28
  • Walter John Strachan, The Artist and the Book in France: The 20th century livre d’artiste. London, Owen, 1969
  • Violaine Vanoyeke, Paul Éluard: Le poète de la liberté. Paris, Julliard, 1995

Couverture
Couverture

Couverture

Illustration d'Albert Flocon en face de la page de titre
Illustration d'Albert Flocon en face de la page de titre

Illustration d'Albert Flocon en face de la page de titre

Illustration d'Albert Flocon auprès du poème VIII
Illustration d'Albert Flocon auprès du poème VIII

Illustration d'Albert Flocon auprès du poème VIII

Poème X
Poème X

Poème X

Illustration d'Albert Flocon auprès du poème X
Illustration d'Albert Flocon auprès du poème X

Illustration d'Albert Flocon auprès du poème X